Attention à la légionellose après le confinement

Attention à la légionellose après le confinement

Viega et le CSTC : une eau potable saine dans les établissements horeca et les centres sportifs lors de la réouverture

Imaginez un peu : vous pouvez enfin rouvrir votre établissement le 8 mai, mais devez à nouveau rapidement fermer parce que la bactérie de la légionellose s'est développée dans vos conduites. En sa qualité de spécialiste de premier plan en matière de qualité de l'eau potable et d'installations sanitaires, Viega apporte son aide aux exploitants de l'horeca et de centres sportifs pour qu'ils puissent rouvrir en toute sécurité. Bien entendu, il vaut mieux prévenir que guérir, en particulier dans le secteur des soins, ce qui n'est possible qu'à l'aide d'une approche intégrée et d'un bon plan de gestion, comme le confirme le CSTC.

« L'eau qui a stagné dans les canalisations absorbe les particules de ces dernières. Cela peut être du plomb, du fer, du zinc, du nickel ou du cuivre. En cas d'eau stagnante, un biofilm se forme en outre sur la paroi intérieure, un lieu de reproduction idéal pour les bactéries. La plus connue d'entre elles est bien entendu la légionelle », explique Jo Devos, Marketing Manager de Viega. « D'autres facteurs favorisant leur prolifération sont l'eau stagnante (bras morts ou robinets sous-utilisés) et la formation de calcaire. »

Règle n° 1 lors de la réouverture : rincer, rincer et encore rincer. Chaque robinet, et tant l'eau chaude que l'eau froide. En cas de risque de contamination (de l'eau potable froide (EPF) comme de l'eau potable chaude (EPC)), faire couler de l'eau à 70 °C pendant 4 minutes permettra une désinfection thermique. Assurez-vous donc que les robinets ne sont pas utilisés à ce moment-là afin d'éviter les brûlures.

Vous pourrez ensuite reconfigurer l'installation pour un usage normal, notamment en réduisant la température de production de l'eau chaude sanitaire (ECS) à la température habituelle (au moins 60 °C). Après la reprise, il convient de prélever au moins un échantillon d'eau froide et d'ECS pour s'assurer que toute concentration éventuelle de Legionella pneumophila est inférieure à 1 000 UFC/l.

Qu'est-ce que la légionellose ?
Legionella pneumophila
est une bactérie que l'on retrouve dans différents systèmes d'eau (potable). Bien qu'inoffensive en petites quantités, elle peut proliférer très rapidement lorsque les conditions s'y prêtent. Une contamination peut entraîner un état grippal, voire une pneumonie (légionellose), et ce, non pas en consommant l'eau, mais en inhalant la bactérie sous forme de minuscules gouttelettes d'eau projetée (aérosol), par exemple lors de la douche. La température de prolifération idéale se situe entre 25 et 45 °C (pensez par exemple au tuyau d'arrosage en été !).

La légionellose est-elle dangereuse ?Pour la plupart des personnes jeunes et en bonne santé, non, mais il faut quand même être prudent : le nombre de décès dus à la légionellose en Europe est estimé à 3 000 par an. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui en gardent des séquelles permanentes. Karla Dinne, chef du laboratoire Microbiologie et Santédu CSTC : « Il ne faut pas oublier la légionellose, en particulier en cette période où le Covid régit notre vie.En collaboration avec l'agence flamande Zorg en Gezondheid (Soins et Santé), nous avons rédigé, après le premier confinement, des directives pour garantir une reprise sûre et adaptée aux différents secteurs.Elles restent d'application et peuvent être consultées sur le site web. »

Le danger de la légionellose réside principalement dans le risque d'une épidémie locale. Karla Dinne : « Il est possible de s'en prémunir en respectant scrupuleusement un plan de gestion bien élaboré.Pour des raisons évidentes, éviter une épidémie de légionellose est une priorité, en particulier dans le secteur des soins de santé.Il est essentiel que les autorités, le CSTC et les fabricants de sanitaires collaborent correctement et mettent leurs connaissances à la disposition du secteur. »

la bactérie de la légionellose
la bactérie de la légionellose

 

Un plan de gestion est incontournable
Viega est la référence n° 1 et le leader du secteur en matière de qualité de l'eau potable. Il est essentiel que l'eau du robinet soit d'excellente qualité dans l'horera et le secteur des soins, mais également dans les douches des centres sportifs. Pour prévenir tout problème, il convient avant tout d'adopter une approche de gestion préventive et intégrée. Grâce à des rinçages automatiques périodiques, vous éviterez que l'eau stagne trop longtemps dans les canalisations et que la température dans ces dernières atteigne une valeur critique. Au final, cela revient à respecter le principe de précaution avec un plan de gestion de l'hygiène.

Le renouvellement, la température et le débit de l'eau sont trois facteurs importants d'une bonne conception de l'installation. La température de l'eau dans toute l'installation doit être inférieure à 25 °C pour l'EPF ou supérieure à 55 °C pour l'EPC afin de limiter la formation de bactéries. « Il peut également y avoir une stagnation de l'eau potable si le débit est insuffisant, par exemple si le diamètre de la conduite est trop grand ou s'il y a une perte de pression.Enfin, il est indispensable de régulièrement prélever des échantillons, effectuer des tests et, si nécessaire, procéder à une désinfection thermique.Chez Viega, nous analysons toute la chaîne de qualité de l'eau potable : conception, matériaux, transport, stockage, pertes de pression, température, etc. », conclut Jo Devos.

Story image

À propos de Viega
Aujourd'hui, le groupe Viega emploie plus de 4 700 personnes dans le monde et compte parmi les fabricants leaders en matière de techniques d'installation. Neuf sites contribuent au succès durable de Viega. La production est concentrée sur quatre sites en Allemagne. Des solutions spécialement adaptées au marché nord-américain sont fabriquées à McPherson aux États-Unis, le site de Wuxi en Chine étant quant à lui spécialisé dans la production destinée au marché asiatique. Les techniques d'installation en tant que cœur de métier constituent le moteur d'une croissance constante. Mis à part les systèmes de tuyauterie, la gamme de produits comprend des techniques de bâti-support et d'évacuation. L'assortiment comporte près de 17 000 références employées pratiquement partout : second œuvre, secteur de l'approvisionnement, construction industrielle et navale... Cette entreprise familiale a été créée en 1899 à Attendorn (Allemagne). Dès les années 1960, les prémices de l'internationalisation étaient posées. Aujourd'hui, les produits de la marque Viega sont utilisés dans le monde entier. Les ventes sont majoritairement assurées par des organismes de distribution propres aux différents marchés.

Pour plus d'informations 
Jo Devos I jo.devos@viega.be I 0495 47 31 99

A propos de Viega

À propos de l’entreprise :

Aujourd’hui, le groupe Viega occupe plus de 4 000 personnes dans le monde et fait partie des réalisateurs de premier plan des techniques d’installation. Neuf sites travaillent au succès durable de Viega. La production est concentrée dans quatre usines allemandes. Des solutions spéciales pour le marché nord-américain sont réalisées par le groupe d’entreprises situé à McPherson/USA. C’est sur le site de Wuxi/Chine que se situe l’essentiel de la production pour le marché asiatique. Les techniques d’installation, de même que les compétences clés sont le moteur constant de la croissance. Outre des systèmes de tuyauteries, la technique des bâti-supports et des vidages font partie du programme de produits. L’assortiment comporte près de 17 000 articles qui sont utilisés pratiquement partout : dans le bâtiment, de même que dans l’économie d’approvisionnement ou dans les installations industrielles et la construction navale.

C’est en 1899 que cette entreprise familiale a été créée à Attendorn (Allemagne). Dès les années 1960, les prémices de l’internationalisation étaient posées. Aujourd’hui, les produits de la marque Viega sont utilisés dans le monde entier. Les ventes ont lieu essentiellement par des organisations de vente propres sur les marchés concernés.